A l’appel de neuf organisations, 300 personnes ont manifesté à Nantes le vendredi 17 novembre un soutien fort à l’agriculture biologique. Le slogan de la mobilisation résume les enjeux : « Transition agricole en cours vers la bio, tenez vos engagements ! ». La rencontre avec le Conseil régional des Pays de la Loire et l’Etat a permis de clarifier certains points. Mais il reste encore du chemin à faire pour apporter des réponses concrètes aux producteurs et aux porteurs de projets qui veulent s’engager en Bio. Pour continuer le dialogue, le collectif lance une invitation à la nouvelle Présidente du Conseil régional (ainsi que la Commission agricole) à venir visiter une ferme bio avant le vote du budget primitif fin décembre.  

Lien vers une revue de presse et toutes les photos

 

En 10 jours, 300 personnes venues de toute la région sont venues soutenir la filière bio. Au côté des producteurs, des citoyens, des entreprises et des distributeurs ont affirmé la nécessité d’encourager la dynamique de la bio dans notre région. A l’issue de la mobilisation, une délégation a été reçue par le Conseil régional et l’Etat, dans un climat constructif.

Lydie Bernard (Présidente de la commission Agricole au Conseil régional des Pays de la Loire) a clarifié la position de la Région en apportant des éléments positifs :

  • Pas d’année blanche en 2018 pour l’agriculture biologique
  • La Région s’engage à proposer un dispositif stable et identique pour 2018, 2019 et 2020
  • Engagement au sein de l’Association des Régions de France de demander très vite un positionnement au Ministre de l’agriculture sur les fonds FEADER disponibles pour l’agriculture biologique

Les neuf organisations reconnaissent que certaines ambiguïtés sont levées, mais restent vigilantes sur d’autres questions restées sans réponse :

  • Le budget conversion sera-t-il à la hauteur des besoins estimés à 22 millions d’euros jusqu’en 2020 pour les Pays de la Loire ?
  • Le Conseil régional va-t-il s’engager sur l’aide au maintien dès 2018 si le désengagement de l’Etat se confirme ?
  • Quelle est l’ambition chiffrée du Conseil régional en surface bio à l’horizon du mandat en 2021 ?

Nous savons que l’Etat a sa part de responsabilité dans cette situation. En décidant fin juillet de ne transférer que 4,2 % du 1er pilier, le Ministre de l’agriculture a d’emblée compliqué la situation. Et Stéphane Travert continue à tergiverser en ne donnant aucune information précise aux Conseils régionaux pour construire leurs maquettes financières pour 2018.

Nous ne souhaitons pas être pris en étau entre les responsabilités de l’Etat et du Conseil régional sur ce dossier. Nous réaffirmons que l’agriculture biologique est une chance pour la région des Pays de la Loire. Elle répond aux enjeux alimentaires et environnementaux notamment la qualité de l’eau qui reste médiocre dans notre région (83% des cours d’eau en mauvais état écologique). La transition agricole et alimentaire est enclenchée : la politique publique ne doit pas freiner cette dynamique pour éviter toute rupture de confiance.

Nous serons extrêmement attentifs au budget 2018 du Conseil régional, qui va être examiné dans les semaines à venir. Il donnera une première indication sur l’ambition bio du Conseil régional et donc sur une éventuelle suite à notre mobilisation du 17 novembre dans les semaines à venir.

Nous invitons la nouvelle Présidente du Conseil régional, Christelle Morançais (et la commission Agricole) à venir échanger avec nous sur une ferme bio avant le vote du budget primitif. Ce rendez-vous permettra de continuer un dialogue solide et exigeant.

Nous restons fortement mobilisés pour transformer des intentions en ambitions.

Contacts presse (au nom du collectif) :

  • François VRIGNAUD : 06-99-45-63-54
  • Mathieu COURGEAU : 06-76-52-28-71

CP Bilan mobilisation BIO

Dossier de presse mobilisation du 17 novembre 2017

 

Partager

Retour à la liste d’actualités