Après une période estivale 2019 relativement sèche et caniculaire avec un déficit de pluie d’au moins 100 mm par rapport à 2018 (Nord Maine et Loire), nos exploitations bio ont du parfois adapter leur fonctionnement. La conduite du pâturage s’en est retrouvée ralentie voire même mise en pause pour ne pas dégrader les prairies. Par conséquence, les stocks de fourrages ont été entamés tôt dans la saison. Nous savons que ces phénomènes climatiques seront certainement plus réguliers dans les années à venir.

Dans ce cas, il est plus prudent de prendre les devants en poussant les réflexions pour évoluer dans nos pratiques, notre fonctionnement et ainsi d’être en mesure d’une meilleure adaptation.

Nos exploitations sont de vrais « laboratoires » d’essais pour mettre en place des pratiques agricoles cohérentes (associations d’espèces prairiales et culturales, plantation de haies et agroforesterie, semences paysannes,…). Parce que les idées ne manquent pas et que c’est de nos fermes que naissent la plupart des initiatives, le réseau CAB accompagne ces démarches et met en commun ce partage d’expériences (fiches techniques, Bio pratiquent, groupes d’échanges, GIEE, groupes Ecophyto …).

Fabien Chauveau (co-référent lait CAB)

Fiches technique CAB adaptations des éleveurs-ses face aux changements climatiques nov 19

Fiche technique financée par l’ADEME et le Conseil régional des Pays de la Loire

 

Partager

Retour à la liste d’actualités