À travers ce guide technique, vous découvrirez la diversité de cette filière émergente et quelques éléments clés pour la réussite de la production de lapins biologiques, dans le respect d’un équilibre animal/plante/climat/éleveur(se). Cette production n’est pas sans risque et demande un certain temps et de l’expérience pour la maîtriser.

Ce guide est le fruit d’un travail conséquent initié par l’AELBF (Association des Eleveurs de Lapin Bio de France) en 2020. Merci plus particulièrement à Maud Leray, stagiaire, qui a débuté ce projet avec l’encadrement d’un comité de pilotage très actif : INRAE de Toulouse tout particulièrement Thierry Gidenne et Michèle Theau Clément, CIVAM BIO 53, CAB des Pays de la Loire, ITAB, vétérinaires, et éleveurs(ses).

Cette publication a été construite par un groupe d’éleveurs réuni au sein d’un groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE). Créés par la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014, les GIEE (Groupements d’Intérêt Économique et Environnemental) sont des collectifs d’agriculteurs reconnus par l’État qui s’engagent dans un projet pluriannuel de modification ou de consolidation de leurs pratiques en visant à la fois des objectifs économiques, environnementaux et sociaux.

Nous espérons qu’il répondra aux interrogations des multiples porteurs(ses) de projet qui nous sollicitent régulièrement, qu’il sera complémentaire à l’apprentissage et aux échanges d’expériences dans les fermes de producteurs(rices) installé(es), passage important pour se lancer.

Quelques chiffres sont avancés dans le guide, ce ne sont pas des références, mais des exemples. Attention, chacun doit bien définir son projet en fonction de ses réalités (une installation sur 4ha est insuffisante pour être complètement autonome en céréales autoproduites du fait de la rotation). De même, en fonction de sa localisation, si nous sommes à Perpignan, le cycle de production et d’alimentation sont différents de ceux du grand ouest. L’alimentation des lapins biologiques avec un maximum d’herbe est déterminante pour répondre au cahier des charges, et pour trouver l’équilibre technique et économique de cette production. Nous encourageons chacun à la favoriser au maximum.

Pascal ORAIN (Eleveurs et président AELBF)

Guide disponible sur commande en version papier (20€)

Partager

Retour à la liste d’actualités